Fin des ventes

Journées de réflexion sur les trajectoires scolaires et sociales des diplôm...

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Endroit

Endroit

Kiuna

1205, route Marie-Victorin

Odanak, QC J0G 1H0

Canada

Afficher la carte

Politique de remboursement

Politique de remboursement

Pas de remboursements

Description de l'événement

Description

ENGLISH VERSION FOLLOWS

FRANÇAIS

ODANAK, 1er février 2018. C’est avec plaisir que Kiuna vous invite aux Journées de réflexion sur les trajectoires scolaires et sociales de ses diplômés. Elles commenceront le jeudi 22 février à 13h et s'interroperont le temps d'un cocktail dinatoire de 17h à 19h (pour ceux choisissant cette option dans les choix de billets) pour reprendre le jour d'après de 9h à 16h. Des suggestions d'hébergement vous seront communiquée à l'achat de votre billet.

Cet évènement s’adresse aux jeunes autochtones eux-mêmes, aux ressources responsables des étudiants du réseau collégial et universitaire, aux responsables gouvernementaux et communautaires intéressés par la question et, de manière générale, à toutes les personnes, chercheurs et praticiens dont le travail est relié à l’éducation autochtone et qui souhaitent en savoir davantage sur les expériences des étudiants autochtones du Québec.

Sous forme de panels, les diplômés et les enseignants de Kiuna échangeront publiquement sur plusieurs questions de manière à :

  • Mieux connaître les trajectoires des diplômés collégiaux issus des Premières Nations, précisément ceux de Kiuna;
  • Préciser les forces et les limites des mesures existantes concernant l’éducation postsecondaire;
  • Dégager des pistes, des recommandations et des orientations stratégiques qui permettront de bonifier les mesures existantes à l’intention des diplômés des Premières Nations et de mieux les soutenir dans leurs démarches éducatives;
  • Stimuler l’intérêt des étudiants actuels de Kiuna pour les études universitaires;
  • Permettre aux diplômés des Premières Nations d’agir comme vecteurs de changement.

Organisé grâce au soutien financier d’Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC), cet évènement représente une occasion unique de découvrir Kiuna! En plus des panels, des prestations et des différents ateliers offerts, les participants auront la possibilité de s’entretenir avec les étudiants actuels et diplômés de Kiuna ainsi qu’avec les membres du personnel.

Pour toute information supplémentaire à propos de ces Journées de réflexion, veuillez entrer en contact avec Quentin Genevrier, à l’adresse suivante : quentin.genevrier@kiuna-college.com.

Réservation obligatoire avant le 16 février sur Eventbrite.

PROGRAMMATION

Depuis 2013, 76 étudiants des Premières Nations ont obtenu leur diplôme après avoir suivi une formation collégiale à Kiuna, et plus de 90 % des détenteurs d’un diplôme d’études collégiales (DEC) ont poursuivi des études universitaires.

  • Vers quelles universités se dirigent-ils?
  • Quels facteurs motivent leur choix?
  • Quels sont les programmes universitaires qui les intéressent tout particulièrement?
  • Comment ont-ils vécu la transition du collège à l’université? La transition entre l’école de la communauté et celle en milieu urbain? Quelles recommandations proposent-ils pour améliorer ces transitions?
  • Quels défis ont-ils rencontrés et que recommandent-ils pour améliorer l’expérience scolaire des étudiants des Premières Nations?
  • Ont-ils des recommandations à faire pour bonifier les programmes, les politiques, les structures d’accueil et les services aux étudiants des Premières Nations?
  • Quels sont leurs projets d’avenir?
  • Vers quels domaines d’emplois se tournent-ils?

Ce ne sont là que quelques questions qui permettront aux différents acteurs des milieux collégial, universitaire, gouvernemental, privé et communautaire de mieux connaître la clientèle étudiante autochtone et de dégager des pistes de solution, des recommandations et des orientations stratégiques en vue d’arriver à une compréhension commune des enjeux propres aux étudiants des Premières Nations qui poursuivent des études postsecondaires.

OBJECTIFS ET RÉSULTATS ATTENDUS :

  • Mieux connaître les trajectoires des diplômés collégiaux issus des Premières Nations, particulièrement de Kiuna.
  • Mobiliser les différents acteurs intéressés par la question de l’éducation postsecondaire.
  • Cerner les forces et les limites des mesures existantes en éducation postsecondaire.
  • Dégager des pistes de solution, des recommandations et des orientations stratégiques permettant de bonifier les mesures existantes à l’intention des diplômés des Premières Nations et de mieux les soutenir dans leurs démarches scolaires.
  • Stimuler l’intérêt des étudiants actuels de Kiuna pour les études universitaires.
  • Mobiliser et mettre en valeur les diplômés des Premières Nations.
  • Faire en sorte que les diplômés des Premières Nations puissent devenir des vecteurs de changement.

Jeudi 22 février 2018

13 h Allocutions d’ouverture

  • Prudence Hannis, directrice associée de Kiuna
  • Lise Bastien, directrice générale du Conseil en Éducation des Premières Nations
  • Rick O’Bomsawin, chef de la communauté d’Odanak
  • Ghislain Picard, chef régional de l’Assemblée des Premières Nations Québec-Labrador

13 h 30 Conférence d’ouverture : Les trajectoires scolaires et sociales des diplômés de Kiuna

Jennifer O’Bomsawin, étudiante au baccalauréat en études politiques appliquées à l’Université de Sherbrooke

14 h La vision du monde unique des Premières Nations et leur contribution aux sciences humaines

Des enseignants de Kiuna présenteront les divers apports des Premières Nations aux sciences humaines et expliqueront comment ils réussissent à leur donner vie en classe. Ils témoigneront du savoir-faire de Kiuna en matière d'intégration des perspectives et contributions propres aux Premières Nations et s’interrogeront sur les divers obstacles, inhérents au système collégial, qui entravent la transmission des savoir-être, savoir-faire, valeurs et philosophies autochtones.

  • Nicole O’Bomsawin, professeure d’anthropologie à Kiuna
  • Hannah Claus, professeure d’arts à Kiuna
  • Julien Vadeboncoeur, professeur de Humanities à Kiuna
  • Médérik Sioui, professeur d’histoire à Kiuna
  • Guy Sioui-Durand, professeur d’arts à Kiuna

15 h 30 Quand le projet éducatif devient une histoire de famille

Venus étudier en famille à Kiuna, des diplômés s’interrogeront sur la place de celle-ci dans les établissements postsecondaires et se feront l’écho du modèle de Kiuna en matière de gestion de la variable familiale. Ils rendront compte de l’enjeu qui existe à intégrer les familles et leur bien être à l’équation éducative afin de favoriser un environnement d’apprentissage adéquat pour tous.

  • Diane Flamand, intervenante en éducation spécialisée à l’école secondaire Otapi
  • Louis-Xavier Aubin-Bérubé, diplômé en sciences humaines – Premières Nations et en travail administratif pour les Premières Nations et les Inuit
  • Lisa-Maude Aubin-Bérubé, étudiante au baccalauréat ès arts, avec majeure en linguistique et mineure en études des peuples autochtones, à l’Université Concordia

16 h 30 Réseautage

17 h Coquetel dînatoire (sur réservation seulement) – Préparé par Traiteur W

19 h Clôture du jour 1

Vendredi 23 février 2018

9 h Présentation de l’horaire et du déroulement de la journée

9 h 30 Devenir des vecteurs de changement social : quatre expériences de jeunes autochtones engagés dans leur éducation

Des finissants expliqueront en quoi leur expérience à Kiuna leur a permis de développer un certain engagement sociopolitique. Ils s’attarderont sur les étapes de leur cheminement qui ont cristallisé leur volonté de devenir un vecteur de changement en faveur des Premières Nations et mettront en relief les enseignements qui ont été à la source de leur prise de conscience respective. Enfin, selon leurs expériences, ils feront un état des lieux de ce qui manque aujourd’hui à l’éducation des jeunes autochtones au Québec.

  • Julie Delisle, étudiante au programme d’études des peuples autochtones et présidente de l’Association des membres du programme d’études des peuples autochtones à l’Université Concordia (sujet à changement).
  • Terry Randy Awashish, étudiant au baccalauréat en design graphique et président du Cercle des Premières Nations de l’Université du Québec à Montréal
  • Marie-Christine Petiquay, étudiante au baccalauréat en science politique à l’Université du Québec à Montréal et employée aux Productions Feux Sacrés
  • Lucie Martin, intervenante sociale – volet DPJ et ex-conseillère politique pour la communauté d’Unamen Shipu

11 h Choisir son programme d’études

De jeunes autochtones diplômés exposeront les motivations, le raisonnement et les contraintes qui ont influencé leurs choix respectifs d'universités, de programmes universitaires ou de carrières professionnelles.

  • Jimmy-Angel Bossum, étudiant au baccalauréat avec majeure en sociologie et en anthropologie à l’Université du Québec à Chicoutimi et passeur culturel
  • Jordan Nelson, étudiante au baccalauréat ès arts avec spécialisation en criminologie et en justice pénale, et concentration en droit, à l’Université Carleton et conseillère junior en équité en emploi pour la Division des ressources humaines du Secrétariat du Conseil du Trésor
  • Jaymie Mathieu-Chachai, diplômée en tourisme du Collège Laflèche et agente, secrétariat et service à la clientèle, à Tourisme Mauricie

12 h Dîner servi sur place – Préparé par Traiteur W

13 h 30 Vivre la transition du collégial vers l’universitaire : enjeux, défis et stratégies d’adaptation

Des diplômés autochtones s’exprimeront sur le thème des enjeux de la transition du secondaire vers le collégial puis du collégial vers l’universitaire. Ils partageront leurs expériences de vie lors de cette période décisive qu’est la transition vers le postsecondaire et proposeront des stratégies pour garantir le bon déroulement de la transition de la communauté vers la grande ville. Enfin, ils feront mention des erreurs à ne pas commettre dans l’accompagnement de l’étudiant pendant cette période.

  • Keith-Michel Flamand, bachelier en administration des affaires de l’Université du Québec en Outaouais
  • Pamela Duciaume, étudiante au certificat en intervention et en prévention des dépendances chez les jeunes des Premières Nations à l’Université du Québec à Chicoutimi et détentrice d’un certificat en intervention jeunesse de l’Université du Québec à Chicoutimi
  • Danysa Régis-Labbé, étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’Université du Québec à Chicoutimi et agente de recherche
  • Annick Ottawa, étudiante au baccalauréat en éducation préscolaire et en enseignement primaire à l’Université du Québec à Chicoutimi
  • Catherine Boivin, étudiante au baccalauréat en arts visuels et médiatiques à l’Université du Québec à Montréal

15 h 30 Conférence de clôture

Claudie Ottawa, étudiante à la maîtrise en linguistique à l’Université du Québec à Chicoutimi

16 h Clôture de l’événement.






ENGLISH

ODANAK, February 1, 2018. Kiuna is pleased to invite you to the days of reflection on the academic and social trajectories of its graduates. They will start on Thursday the 22d of February at 1PM and end on the next day at 4PM. A cocktail dinner will be offered on Thursday night from 5PM to 7PM for those who choose this ticket option. Accommodation suggestions will be sent to you once you have registered.

This event is for Aboriginal youth, college and university student services coordinators, government and community representatives, researchers and practitioners working in education and interested in learning more about the experiences of Aboriginal students in Quebec.

Kiuna graduates and teachers will take part in panel discussions on a wide variety of issues to:

  • Learn more about the trajectories of First Nations college graduates, and in particular those from Kiuna.
  • Identify the advantages and limitations of the existing measures for post-secondary education.
  • Bring forth recommendations and strategic actions that will help improve the existing measures for First Nations college graduates and support them in their educational efforts.
  • Stimulate interest among current Kiuna students to continue their studies at the university level.
  • Allow First Nations graduates to act as agents of change.

Organized with the financial support of Indigenous and Northern Affairs Canada (INAC), this event is a unique opportunity to discover Kiuna! In addition to the panels
and workshops, participants will have the opportunity to speak with current Kiuna students, graduates, and staff.

For additional information about this event, please contact Quentin Genevrier at quentin.genevrier@kiuna-college.com.

Registration is mandatory before February 16th on Eventbrite.

PROGRAM

Since 2013, 76 First Nations students have obtained a college diploma after successfully completing their studies at Kiuna, and over 90% of students with a diploma of college studies (DEC) have gone on to study at the university level.


  • Which universities are they heading to?
  • What factors are motivating their choice?
  • What academic programs are they particularly interested in?
  • How was their transition from college to university? From a community school to one in an urban setting? How do they propose improving these transitions?
  • What are the issues and challenges they face and how would they improve the post-secondary experience for First Nations students?
  • Do they have any recommendations for the improvement of programs, policies, onboarding structures and services for First Nations students?
  • What are their plans for the future?
  • What field of employment are they heading towards?

These are only some of the questions that will enable education leaders at various levels including college, university, government, private, and community to learn more about the Aboriginal student population and develop solutions, recommendations and strategic directions that will establish a common understanding of issues specific to the realities of First Nations post-secondary students.

OBJECTIVES AND EXPECTED RESULTS

  • Learn more about the trajectories of First Nations college graduates, and in particular those from Kiuna.
  • Mobilize leaders interested in the issue of post-secondary education.
  • Identify the advantages and limitations of the existing measures in post-secondary education.
  • Bring forth possible solutions, recommendations and strategic actions to improve the existing measures for First Nations college graduates and support them in their educational efforts.
  • Stimulate interest among current Kiuna students to continue their studies at the university level.
  • Mobilize and showcase First Nations graduates.
  • Allow First Nations graduates to act as agents of change.

Thursday, February 22

1:00 Opening ceremony and word of welcome

Prudence Hannis, Associate Director, Kiuna Institution

Lise Bastien, Director General, First Nations Education Council

Rick O’Bomsawin, Chief of Odanak

Ghislain Picard, Regional Chief, Assembly of First Nations Quebec – Labrador

1:30 Opening presentation: Academic and social trajectories of Kiuna graduates

Jennifer O'Bomsawin, undergraduate student in applied political science at the University of Sherbrooke

2:00 First Nations world views and their contribution to the social sciences

Kiuna teachers will present contributions made by First Nations to the social science field and will explain how they incorporate them in the classroom. They will shed light on Kiuna’s know-how in integrating the unique views and contributions of First Nations and will address the inherent obstacles in the college system that interfere with the transmission of Indigenous know-how, values and philosophies.

  • Nicole O'Bomsawin, anthropology teacher, Kiuna
  • Hannah Claus, art teacher, Kiuna
  • Julien Vadeboncoeur, humanities teacher, Kiuna
  • Médérik Sioui, history teacher, Kiuna
  • Guy Sioui-Durand, art teacher, Kiuna

3:30 When the educational project becomes a family matter

Many Kiuna students come to study accompanied by a relative. Graduates will question the place of families in post-secondary institutions and the importance of integrating families and their wellbeing to foster a learning environment appropriate for all.

  • Diane Flamand-Dubé, special education technician, Otapi High School
  • Louis-Xavier Aubin-Bérubé, Kiuna graduate with a diploma in Social Science – First Nations and a certificate in Administration for First Nations and Inuit
  • Lisa-Maude Aubin-Bérubé, undergraduate student in linguistics and Indigenous studies at Concordia University

4:30 Networking

5:00 Cocktail dinner (reservation mandatory) – Catering by Traiteur W

7:00 Close of day 1

Friday, February 23

9:00 Presentation of the day’s program

9:30 Becoming agents of social change: three First Nations youths talk about their experience

Graduates will explain how their experience at Kiuna enabled them to develop their socio-political commitment. They will discuss when and how their desire to become a force of change for First Nations took shape, and will highlight the lessons that were the source of their respective consciousness. Lastly, according to their experiences, they will address what is missing in today’s education of Aboriginal youth in Quebec.

  • Julie Delisle, undergraduate student in First Peoples studies and president of the First Peoples Studies Member Association at Concordia University – subject to change
  • Terry-Randy Awashish, undergraduate student in graphic design and president of the Circle of First Nations at the Université du Québec à Montréal
  • Marie-Christine Petiquay, undergraduate student in political science at the Université du Québec à Montréal and employee at Productions Feux Sacrés
  • Lucie Martin, case-worker for youth protection and former political councillor for the community of Unamen Shipu

11:00 Choosing your program

Kiuna graduates will outline the reasons behind their respective choice of university, program or professional career.

  • Jimmy-Angel Bossum, undergraduate student in sociology and anthropology at the Université du Québec à Chicoutimi and cultural transmitter
  • Jordan Nelson, undergraduate student in criminology and criminal Justice (law concentration) at Carleton University and junior employment equity advisor in the Human Resources Division of the Treasury Board of Canada Secretariat
  • Jaymie Mathieu-Chachai, has a diploma in tourism from Collège Laflèche and is a customer service agent for Tourisme Mauricie

12:00 Lunch served on site – Catering by Traiteur W

1:30 The college to university transition: issues, challenges, and adaptation strategies

Aboriginal graduates will speak about the challenges related to the transition from high school to college and from college to university. They will share their experiences during this critical time in their lives and will offer strategies to ensure a smooth transition from First Nations communities to big cities. Lastly, they will point out the mistakes to avoid when supporting students during this period.

  • Keith-Michel Flamand, has a bachelor’s degree in business administration from the Université du Québec en Outaouais
  • Pamela Duciaume, is studying intervention and substance abuse prevention among First Nations youth at the Université du Québec à Chicoutimi, and has a certificate in youth work from the Université du Québec à Chicoutimi
  • Danysa Régis-Labbé, research assistant and undergraduate student in early childhood and primary education at the Université du Québec à Chicoutimi
  • Annick Ottawa, undergraduate student in early childhood and primary education at the Université du Québec à Chicoutimi
  • Catherine Boivin, undergraduate student in visual and media arts at the Université du Québec à Montréal

3:30 Closing presentation

Claudie Ottawa, graduate student in linguistics at the Université du Québec à Chicoutimi

4:00 Close of the event



Partager avec des amis

Date et heure

Endroit

Kiuna

1205, route Marie-Victorin

Odanak, QC J0G 1H0

Canada

Afficher la carte

Politique de remboursement

Pas de remboursements

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé