L'ASILE DE LA PURETÉ / Claude Gauvreau / un laboratoire de Sébastien David

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Endroit

Endroit

Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont

475 Avenue Bloomfield

Montréal, QC H2V 3R9

Canada

Afficher la carte

Politique de remboursement

Politique de remboursement

Pas de remboursements

Description de l'événement

Description

Les 13 étudiant.e.s d'Interprétation deuxième année de l'École de théâtre du Cégep de Saint-Hyacinthe sont très heureux de vous présenter L'asile de la pureté de Claude Gauvreau les 10 et 11 janvier 2019 prochain, à Montréal. Ce spectacle-laboratoire est un projet mis sur pied par le metteur en scène Sébastien David dans le cadre du cours Atelier de jeu II. Les profits permettront de financer leur stage PROJ'ACTEUR 2019.


L'asile de la pureté (1953)

L’asile de la pureté, c’est la première pièce écrite par Claude Gauvreau. C’est aussi un coup de machette dans la bourgeoisie du Québec des années 50. Œuvre automatiste, morcelée, douloureuse et pourtant porteuse de lumière. C’est une histoire d’amour double et déchirante, parce qu’impossible. Deux femmes idolâtrées par le poète, par Gauvreau, par Donatien, on ne sait plus trop. L’une est un fantôme, l’autre est odieuse. Après le décès de la première, Donatien Marcassilar refuse de manger. Il meurt pour l’amour non réciproque, il meurt pour rien. Pourtant, les tentations du monde viennent déranger son jeûne : idéologies, jeunesse, religion, théâtre et sensualité veulent tour à tour le convertir. Mais Donatien résiste. Jusqu’où se poursuivra son inanition?


Claude Gauvreau (1925-1971)

Claude Gauvreau est un poète et écrivain automatiste québécois. Diplômé de l’Université de Montréal, il se mêle au regroupement automatiste grâce à son frère Pierre et en devient un fervent défenseur. Il développe un langage qu’il nomme exploréen, qui serait l’équivalent des toiles automatistes en écriture. Claude Gauvreau était éperdument amoureux de l’actrice Murielle Guilbault, amour qui n’était pas réciproque. Cette dernière se suicide en 1952. Quelques années plus tard, le poète se met à souffrir de troubles d’amnésie et fait de nombreux séjours à l’hôpital Saint-Jean-de-Dieu. Il y rencontrera par ailleurs l’écrivain et médecin Jacques Ferron, avec qui il entretiendra une longue correspondance. Lorsque le groupe automatiste se dissout peu à peu, Gauvreau y voit une rébellion contre lui et se sépare définitivement du groupe. Il écrira deux autres pièces : La charge de l’orignal épormyable et Les oranges sont vertes, dont les enjeux sont similaires à L’asile de la pureté. Il meurt en 1971, la veille des premières répétitions de son dernier spectacle.


Les interprètes

Les membres de La franche magouille

Clara Barrette + Philomène Bilodeau + Alexandre Cabana + Dominik Dagenais + Samuel Desjardins + Roxane Drolet + Camille Petit + Jérémie Gariépy-Ferland + Yan Héroux + Léa-Maude Labrecque + Sara L'Italien + Thomas Lussier + Simon R. Nadeau


Régie

Mélissa Campeau


Autres informations
Stationnement à 3$ disponible.

Une fois vos billets électroniques reçus, vous pourrez soit les imprimer ou simplement les présenter à partir de votre appareil électronique.

Les retardataires ne sont pas admis.

Date et heure

Endroit

Paul-Gérin-Lajoie-d'Outremont

475 Avenue Bloomfield

Montréal, QC H2V 3R9

Canada

Afficher la carte

Politique de remboursement

Pas de remboursements

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé