Gratuit

L'économie numérique en Afrique aujourd'hui

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Endroit

Endroit

Faculté de Médecine Paris Descartes

24 Rue du Faubourg Saint-Jacques

75014 Paris

France

Afficher la carte

Description de l'événement

Description

Panel sur l'économie numérique en Afrique aujourd'hui en compagnie de:

- Nadine Kouamouo (animatrice du débat);

Invités:

- Karelle Lépine (Canada)

- Ange Balma (Côte d'Ivoire)

- Calixte Tayoro (Norvège)

AVEC LA PRÉSENCE EFFECTIVE DE NOTRE MARRAINE: DENISE EPOTÉ, DIRECTRICE RÉGIONALE AFRIQUE TV5 MONDE

Tous rencontrés dans le cadre de L'Africa Web festival en côte d'ivoire, nos quatre participants sont des acteurs de la nouvelle Afrique - celle du numérique. Chacun d'eux partagera ses points de vue sur le thème du débat en partant de sa propre expérience, qui est résumé ici:

Animatrice: Nadine Kouamouo, chef de produit web Afrique à TV5MONDE

Diplômée en journalisme et en relations publiques, sortie de l’Ecole supérieure des sciences et techniques de la communication (ESSTIC) de Yaoundé (Cameroun), Nadine tombe dans la « marmite » du digital dès le début de sa carrière.

Journaliste reporter d’images (JRI) à Afriknetpress, le premier site Internet d’information au Cameroun, elle se mue en bloggeuse spécialisée dans l’observation du phénomène publicitaire à Abidjan (Côte d’Ivoire) lorsqu'elle s’y installe pour raisons familiales. Nadine y organise des blogcamps et co-fonde la plateforme pionnière Ivoire Blog.

Parallèlement, elle poursuit une carrière plus classique dans des agences de publicité, avant de se spécialiser durablement dans la communication numérique… en s’installant en France en 2010. A Livelihoods (fonds spécialisé dans la finance carbone), à Danone et au sein de l’organisme de formation Samsa, elle participe à la mise en place de stratégies de contenu estampillées « web first ».

Elle considère son aventure à TV5MONDE Afrique comme un passionnant « retour aux sources », alors que l’écosystème numérique du continent, considéré par le passé comme le repaire de communautés avant-gardistes, se démocratise irréversiblement.

Panelistes:

Karelle Lépine (Made in Digital, Canada)

Canadienne d'origine, Karelle a étudié les technologies de l'information à l'université Laval de Québec. Dès l'âge de 15 ans, elle parcourt le Canada. Et à 20 ans, elle se retrouve dans les alpes durant 2 ans.

Voyageuse dans l’âme, elle explore depuis 7 ans les principaux métiers du numérique pour continuer à se balader en générant des revenus grâce à son ordinateur. Sa passion des cultures, des langues ainsi que ses expériences l’ont amenée à apprendre la programmation, le design et surtout le marketing web. Organisant aujourd’hui des ateliers aux quatre coins du globe afin de partager son savoir digital, elle en profite pour interviewer des "entrepreneurs libres" et autres "digital nomads" afin qu’eux aussi, partagent leur histoire.

À travers ses aventures, elle a entre autre été paneliste au côté de Nadine lors du Africa Web festival 2017. Elle a par la suite participé à plusieurs évènements en Côte d'Ivoire afin de se faire une idée claire de la situation actuelle. Repartie énormément touchée de ses premiers contacts en Afrique de l'ouest, Karelle compte partager son expérience à travers différents médias. En plus de participer à un projet voulant motiver encore plus de jeunes partout dans le monde à se joindre au mouvement du numérique, elle partage les difficultés auxquels les Africains sont confrontés et les compare aux nôtres en Occident.

Karelle parlera des différences entre le Canada et la Côte d'Ivoire, ainsi que des projets qu'elle et ses partenaires préparent pour les prochains mois. En ce moment en train de faire le tour du monde pour son plaisir et en continuant de travailler de son ordinateur, elle nous parle de commerce en ligne, des différences entre pays et de l'opportunité que chacun a désormais de pouvoir choisir son métier et de travailler sur un ordinateur connecté au web.

Ange Fredérick Balma (Lifi Led, Côte d'Ivoire)

Ange Fredérick Balma est ingénieur informaticien et diplômé des hautes études technologiques de l'Ecole Supérieure d'Electronique de l'Ouest (Angers, Aix-en-Provence).

Dès l'âge de 18 ans, il crée une société dans le secteur de la téléphonie, puis lance le Groupe Alliance en 2008 qui possède une dizaine d'agences de voyages et de services informatiques à travers Abidjan.

Concepteur certifié d’objets connectés, expert en systèmes de sécurité et en big data, Ange Balma maîtrise également les problématiques techniques liées aux énergies renouvelables. Il met tout son savoir-faire au service de Lifi Led Côte d'Ivoire, startup qu'il crée en 2014. Grâce à cette nouvelle technologie, qui transmet des données par la lumière, il remporte de nombreux prix (voir liste à la fin).

Cette même année, il connecte le premier village d’Afrique en Lifi. Il s'agit de Dronguiné, un village ivoirien situé près de la frontière du Libéria. Cette solution permet donc, via l'énergie solaire, de donner aux zones rurales africaines l'accès à la lumière, à l'Internet, à la télévision et aux contenus multimédias. Et dans les zones urbaines, le Lifi est l'une de ses technologies nécessaires au déploiement des villes intelligentes (smart cities).

Distingué par la présidence de la République de Côte d’Ivoire, Ange recoit le prix national d'excellence de la meilleure innovation numérique. En 2018, il crée BPI Lab Invest, un laboratoire d'idées et fonds d'investissement dédiés à l'amorçage de startups.

- Prix NTIC, CGECI Academy (2015)

- Prix IT Forum, DSI, CEO Mag (2015)

- Prix Entrepreneurship program Tony Elumelu (2015)

- Prix "My African Startupt" (2015)

- Prix Jeune Entreprise Innovante, Technologie Verte Paris (2016)

- Prix de la jeune entreprise africaine (2016)

- Prix Youth Startup Microsoft, Onudi - fondation Jeunesse Numérique (2016)

- Prix Africa 2.0 Connect Series, Dakar (2017)

- African Rethink Awards (2017).

- Prix Innovation TMT de Deloitte (2017)

- Prix FrenchTech d'Abidjan (2017)


Calixte Tayoro (Mélipona, Norvège)

Spécialiste EdTech, enseignant en Norvège et en France, Calixte Tayoro a eu une longue carrière dans les startups technologiques à Paris, Bruxelles et Oslo avant de s'intéresser à l'Afrique numérique il y a dix ans.

D'abord comme observateur engagé, puis de plus en plus comme entrepreneur et investisseur, Calixte met désormais ses compétences au service de startups africaines qu'il sélectionne soigneusement après analyse afin de leur faciliter accès au marché et au capital - qu'il soit financier ou humain.

Comprenant l'opportunité économique unique que représente la transformation numérique du continent pour la jeunesse africaine, Calixte considère également que la diaspora africaine a un rôle et une responsabilité historiques à jouer. Il s'agit pour elle de faire en sorte que les Africains (d'où qu'ils viennent, où qu'ils habitent) ne subissent pas le développement de l'économie numérique, mais en deviennent des acteurs à part entière.

Afin d'aider la diaspora à comprendre les dynamiques à l'oeuvre et décider des meilleurs moyens d'intervenir sur le marché de l'innovation africaine, Calixte exposera les leviers de développement de l'Afrique numérique en se focalisant sur les écosystèmes de startups.

Ce premier panel portera spécifiquement sur l'écosystème des startups d'Abidjan (Côte d'Ivoire).


Partager avec des amis

Date et heure

Endroit

Faculté de Médecine Paris Descartes

24 Rue du Faubourg Saint-Jacques

75014 Paris

France

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé