Gratuit

L’enseignement supérieur à distance: quels en sont les impacts?

Actions et panneau des détails

Gratuit

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Endroit

Endroit

Événement en ligne

Description de l'événement
L’enseignement supérieur à distance: quels sont les impacts?

À propos de cet événement

L’enseignement supérieur à distance: quels sont les impacts sur les étudiant.e.s, les professeur.e.s et les communautés francophones en situation minoritaire?

L’enseignement à distance modifie profondément l’expérience dans les établissements d’enseignement supérieur. La diminution des rapports interpersonnels et du dynamisme des espaces francophones ont des impacts sur les étudiant.e.s, les professeur.e.s et les communautés francophones en situation minoritaire qui hébergent les institutions.

Comment l’enseignement à distance affecte-t-il différemment certains groupes, comme la population étudiante issue de l’immersion? Comment créer un milieu d’apprentissage virtuel favorisant la sécurité linguistique pour que les étudiant.e.s se sentent en confiance de s’exprimer? De quelle manière pouvons-nous maintenir des communautés de pratique en langue française quand la classe physique n’est plus accessible?

Les panélistes proposeront des pistes de réflexion à ces questions et sur les pratiques innovantes développées pour répondre aux défis posés par la situation actuelle.

Déroulement

10h20 – Accueil des participant.e.s

10h30 – Allocution d’ouverture

10h40 – Intervention des panélistes

11h30 - Division de l’auditoire en sous-groupes et discussion

12h00 – Retour en grand groupe et échanges

12h20 – Conclusion et annonce des activités à venir

Panélistes

La table ronde sera présidée par Anne-José Villeneuve, professeure au Campus Saint-Jean.

Laurence Arrighi enseigne en linguistique au Département d’études françaises de l’Université de Moncton. Elle a mené des études descriptives sur le français parlé en Acadie puis s’est intéressée notamment à l’histoire de la linguistique acadienne selon une approche sociographique de ses acteurs et actrices. Plus largement, ses travaux portent sur les discours d’autorité (savants, médiatiques, institutionnels) et leur contribution à la définition de ce que sont ou doivent être des bonnes pratiques linguistiques pour la communauté acadienne. Elle conduit actuellement une recherche sur la question de la littératie en Acadie.

Jade Boivin est professeure à temps partiel à l'université d'Ottawa. Elle est aussi conseillère à l'apprentissage numérique et possède un certificat en enseignement universitaire. À travers tout ça, elle essaie aussi de finir son doctorat en administration publique.

Sarah Dickson est étudiante à la maîtrise en études canadiennes au Campus Saint-Jean (Université de l’Alberta) sous la supervision de Dre Valérie Lapointe-Gagnon. Elle s’intéresse aux études de genres, à l’histoire de l’éducation et à la conception de la citoyenneté aux Prairies canadiennes. Pour sa thèse, elle analyse la diversité de représentation des femmes dans les manuels d’histoire albertains avant la Deuxième Guerre mondiale. Cette année, elle est bénéficiaire de l’Alberta Graduate Excellence Scholarship. Elle est titulaire d’un B.Éd (2020) en éducation musicale du Campus Saint-Jean, pour lequel elle a obtenu la médaille d’or Marie-Louise Brugeyroux.

Diane Gérin-Lajoie est sociologue critique de l’éducation et professeure émérite au Département de Curriculum, Teaching and Learning et au Centre de recherches en éducation franco-ontarienne (CREFO) à l’Ontario Institute for Studies in Education (OISE), à l’Université de Toronto. Elle est reconnue pour ses travaux sur les minorités de langue officielle au Canada. Son expertise porte précisément sur le rapport à l’identité des jeunes et du personnel enseignant dans les écoles de la minorité. Diane Gérin-Lajoie est aussi récipiendaire de multiples fonds de recherche du Conseil de recherches en sciences humaines du Canada et membre de la Société royale du Canada.

Johanne Jean-Pierre(Ph.D.) est sociologue et professeure adjointe à l’Université Ryerson dans le département de School of Child and Youth Care. Ses travaux de recherche portent principalement sur la pédagogie et la sociologie de l’éducation, plus précisément ses études abordent le lien entre l’équité et les interventions en milieu scolaire ainsi que les dynamiques sociales et institutionnelles qui façonnent les parcours d’étudiants postsecondaires. Ces recherches portent sur les communautés francophones en situation minoritaire, les communautés afro-canadiennes, et les jeunes réfugiés et immigrants. Entre autres, elle a publié des articles mettant de l’avant les voix des étudiants postsecondaires franco-ontariens. Elle est également une co-fondatrice du Black Caucus de la Société canadienne de sociologie et une co-fondatrice et la présidente du comité du Prix d’excellence en sociologie de langue française (2020-2021) de la Société canadienne de sociologie.

Partager avec des amis

Date et heure

Endroit

Événement en ligne

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé