Ce silence qui tue, Projections de films autochtones|Indigenous Film Series

Informations sur l'événement

Partager cet événement

Date et heure

Endroit

Endroit

Galerie d'art d'Ottawa, Hall Alma Duncan | Ottawa Art Gallery, Alma Duncan Salon

50 Mackenzie King Bridge

Ottawa, ON K1N 0C5

Canada

Afficher la carte

Description de l'événement
Projection du documentaire-choc Ce silence qui tue de Kim O’Bomsawin suivie d'une discussion.

À propos de cet événement

English follows

Cet automne, la Bibliothèque publique d’Ottawa présente une série de films autochtones en partenariat avec la Commission canadienne pour l’UNESCO et la Galerie d’art d’Ottawa. Les trois événements débuteront à 19 h au Hall Alma Duncan de la Galerie d'art d'Ottawa et seront suivis d'une discussion dirigée par des membres de la communauté autochtone.

À propos du film

Près de 1200 femmes autochtones assassinées ou disparues au Canada: c'est ce que la GRC affirmait dans un rapport en 2014. Déjà à l’époque, ce nombre était grandement sous-estimé. Aujourd’hui, la situation est encore plus alarmante. Pourquoi une femme autochtone est-elle plus à risque que n’importe quel autre citoyen canadien?

Comment cette situation peut-elle perdurer dans un pays comme le Canada qui se veut un modèle en matière de droits humains?

Travailleuses du sexe, victimes de violence familiale, militantes, proches d’une femme disparue ou assassinée, des femmes ainsi que des hommes témoignent d’une réalité troublante et lancent un cri du cœur pour briser ce silence qui tue.

Programme de la soirée

19 h 00 : Mots de bienvenue et cérémonie d’ouverture

19 h 15 : Début de la projection

20 h 30 : Discussion suivie d’une période de questions

Panélistes

Michèle Rouleau, productrice exécutive

Michèle Rouleau, C.M., C.Q., métisse Ojibway, ancienne présidente de l’Association des Femmes Autochtones du Québec et militante de longue date des droits des Premières Nations et des droits de la personne. Elle travaille dans le domaine des communications depuis plus de vingt-cinq ans.

Elle a été l’animatrice du magazine Nations (Télé-Québec et RDI) portant sur les réalités autochtones, une série magazine pionnière au Québec. Par la suite elle a animé et produit la série documentaire Mishkuenita, diffusée au réseau APTN (Aboriginal Peoples Television Network) pour enfin se consacrer uniquement à la production.

Kim O'Bomsawin, réalisatrice et autrice

Kim O'Bomsawin a complété une maîtrise en sociologie avant d’entreprendre sa carrière de cinéaste-documentariste. D’origine abénakise, elle a travaillé à de nombreuses productions pour la chaine APTN, mais également pour Canal D, RadioCanada et l’Office National du Film. Faire découvrir l'univers des Premières Nations est ce qui motive sa démarche.

Israël McDougall, protagoniste

Israël McDougall, d’origine Anishinaabe, a subi les contrecoups du passage de sa famille au pensionnat autochtone d’Amos. À 13 ans, après avoir souffert d’un climat de violence familiale, il est parti pour Montréal et a commencé à consommer de la drogue. Adulte, voyant sa vie lui glisser entre les doigts, il a décidé de s’en sortir. C’est au terme d’une thérapie fermée de 28 jours qu’il a compris comment les traumatismes subis par ses parents avaient fait de lui une victime et pourquoi lui-même se retrouvait piégé dans le cycle des abus et de la violence. Il devait mettre fin à ce cycle. Aujourd’hui, Israël soutient que l’enjeu des femmes et filles autochtones assassinées ou disparues est aussi (et beaucoup !) l’affaire des hommes.

Crédit photographique : Geneviève Simard-Levesque

______________________________________________________

This Fall, the Ottawa Public Library is proud to present an indigenous Film series in partnership with the Canadian Commission for UNESCO and the Ottawa Art gallery. The three events start at 7 pm at the Alma Duncan Salon of the Ottawa Art Gallery and will all be followed by a discussion led by members of the Indigenous community.

About the movie

According to a 2014 RCMP report, close to 1200 Indigenous women are missing or murdered in Canada. Many believe that even then, the number was greatly underestimated. Today the situation has become increasingly more alarming. Why is an Indigenous woman at higher risk than any other Canadian citizen?

How can this situation persist in a country like Canada, which strives to be a model for human rights?

Sex workers, victims of domestic violence, activists, the loved-ones of missing or murdered women, men as well as women all bear witness to this troubling reality, and cry out from the heart to protest this quiet killing…

Followed by a discussion in French

Evening's program

7 : 00 pm : Welcoming remarks and opening ceremony

7 : 15 pm : Beginning of the screening

8 : 30 pm : Discussion (in French) followed by Q&A

Présenté par la Bibliothèque publique d’Ottawa en partenariat avec la Commission canadienne pour l’UNESCO et la Galerie d’art d’Ottawa | Presented by the Ottawa Public Library in partnership with the Canadian Commission for UNESCO and the Ottawa Art Gallery.

La Bibliothèque publique d’Ottawa remercie l’Association des amis de la BPO (l’AABPO), d’avoir généreusement commandité cet événement. / The Ottawa Public Library is pleased to thank the Friends of the Ottawa Public Library Association (FOPLA), for their generous sponsorship of the event.

Date et heure

Endroit

Galerie d'art d'Ottawa, Hall Alma Duncan | Ottawa Art Gallery, Alma Duncan Salon

50 Mackenzie King Bridge

Ottawa, ON K1N 0C5

Canada

Afficher la carte

Sauvegarder cet événement

Événement sauvegardé